Estime de soi, psychologie, developpement personnel
Émilie Chauvet

Émilie Chauvet

Psychologue

Mots-clés

Développement personnel

Le développement de l’estime de soi

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
L’estime de soi est le jugement de sa valeur personnelle. Elle comprend aussi bien la connaissance de ses forces que de ses limites. L’estime de soi permet de mieux s’accepter comme être humain qui fait assurément des erreurs ! Elle est très importante à construire chez l’enfant qui deviendra l’adulte de demain.

L’enfant commence à développer son estime de soi dès la naissance. Quand il se rend compte que ses parents lui parlent plusieurs fois par jour et le consolent quand il pleure par exemple, il apprend tranquillement qu’il a de la valeur aux yeux de ses figures d’attachement. Il développe ainsi son autonomie et devient progressivement plus confiant pour explorer son environnement. Il continue à développer son estime de soi lorsque ses comportements adéquats sont renforcés.

Vers l’âge de 7 ou 8 ans, les capacités cognitives de l’enfant sont assez développées pour qu’il puisse avoir des réflexions plus complexes sur lui-même et sur les autres.

Selon Germain DUCLOS (2010), il existe quatre composantes principales de l’estime de soi :

  • LE SENTIMENT DE SECURITE ET DE CONFIANCE représente le besoin de se sentir en sécurité physique et psychologique, et comprend la satisfaction des besoins de base (physiologiques). Le sentiment de sécurité serait le précurseur nécessaire à la construction de l’estime de soi des enfants.

 

  • LA CONNAISSANCE DE SOI implique de porter un jugement sur soi qui est constructif et non critique. Elle inclut la connaissance de ses caractéristiques physiques, de ses besoins et de ses capacités physiques, intellectuelles et sociales.

 

  • LE SENTIMENT D’APPARTENANCE à un groupe correspond au besoin d’être reconnu par les autres, beaucoup par les parents d’abord, ensuite par la famille et les pairs.

 

  • LE SENTIMENT DE COMPETENCES fait référence aux réussites de l’enfant et à la conviction qu’il a d’être capable de relever des défis et d’atteindre des objectifs réalistes.

 

AU QUOTIDIEN…

Le soutien parental demeure essentiel.

Voici donc quelques idées pour aider votre enfant à avoir une bonne estime de lui-même :

– Dites-lui que vous l’aimez et qu’il peut être fier de lui très souvent.
– Félicitez-le pour ce qu’il est et non pour ses performances, ainsi que pour ses efforts plutôt que pour ses réussites.
– Câlinez-le.
– Demandez-lui de raconter sa journée et posez-lui des questions pour lui montrer votre intérêt.
– Permettez-lui d’exprimer adéquatement ses émotions positives comme négatives.
– Respecter son rythme (pas toujours évident, je sais).
– Placez ses dessins et bricolages à la vue dans la maison.
– Impliquez-le dans les tâches ménagères.
– Permettez-lui de faire des choix et félicitez ses initiatives.
– Offrez-lui un soutien inconditionnel lorsqu’il manifeste des difficultés.
– Encouragez-le à faire des efforts et à persévérer.
– Parlez-lui souvent de ses qualités.
– Demandez-lui fréquemment son opinion.

ET SURTOUT…

N’oubliez pas, l’enfant qui grandit auprès de vous sera un adulte demain. Alors aidez-le à développer une belle estime de lui-même. Finalement, l’estime de soi, c’est s’aimer soi-même alors apprenez à vous aimer d’abord afin d’accompagner au mieux votre enfant.

ATTENTION !

L’estime de soi de l’enfant peut fluctuer dans le temps et cela est habituellement normal. En effet, malgré les bonnes intentions parentales, il arrive que l’enfant présente des difficultés qui mettent à l’épreuve son estime de soi ; cet état est généralement passager. Toutefois, si votre enfant se dénigre souvent en disant « je suis bon à rien » ou « je ne suis jamais capable de rien faire », s’il présente des comportements de tristesse et d’anxiété significatifs, plusieurs fois par semaine pendant plusieurs semaines, il devient alors important de consulter un professionnel de santé afin d’évaluer la situation et de trouver des stratégies afin d’améliorer son bien être psychologique.